Soumise en laisse : expérience BDSM du point de vue d’une soumise

Je reviens vers vous avec mon récit coquin de soumise en laisse. Je trouve que l’on parle souvent du BDSM du point de vue du dominant. Avec mon histoire, j’ai envie d’inverser un peu les rôles et de vous faire voir la femme soumise en laisse autrement.

Une jeune soumise SM et son maître

Avec mon maître, nous essayons de diversifier au maximum nos séances BDSM. Nous ne voulons pas tomber dans une routine chronophage. De plus, cela me permet de découvrir un grand nombre de pratiques BDSM.

Un jour, il m’a demandé si cela me dérangeait qu’il me mette un collier avec une laisse. Sur le moment, j’ai eu l’image d’une salope en laisse. Et je vous avoue que cela ne m’a pas vraiment tenté. Mais j’aime les nouvelles expériences, alors j’ai accepté d’essayer pour une séance.

Une femme soumise en laisse

Nous n’avons pas spécialement préparé la séance. Je fais confiance à mon Maître et je lui ai dit que je me laisserai guider par ses envies du moment. Ce qui l’a beaucoup apprécié.

Je me suis installée à ma place habituelle, il s’est approché dans mon dos et m’a mis un collier BDSM. Il m’a ensuite demandé de me lever et de me retourner. Regard vers le bas, j’ai exécuté ses ordres. Pour finir, il a accroché une laisse à mon cou.

Soumise en laisse : mon ressenti

Quand nous pratiquons un nouveau jeu de rôle, mon Maître est plus clément avec moi. Il me laisse plus de temps pour prendre mes marques et pour apprécier ce moment. Il m’a donc conduite près du lit (en laisse) et m’a demandé de m’asseoir à ses pieds. J’exécute ses ordres avec minutie et attends. Cela a continué un petit moment. Il m’a en quelque sorte « dressée ». Ayant été très obéissante, j’ai le droit à une récompense.

L’image qui m’effrayait un peu au début est devenue tout d’un coup un pur plaisir. J’étais même fier d’être cette salope en laisse. Pour finir la séance, mon Maître m’a mis à quatre pattes et m’a baisé en levrette. Il utilisait la corde pour me redresser, ou au contraire, me bloquer la tête contre le lit. Pour pimenter un peu la chose, il m’avait ligoté les mains dans le dos.

 

C’était une expérience BDSM que j’ai beaucoup aimé. La sensation que l’on a lorsque l’on est une soumise en laisse est assez différente de ce que j’ai pu ressentir auparavant. Je pensais que je le sentirais plus libre de mes mouvements en comparaison au bondage. Mais en réalité, pas du tout. Je trouve que la soumission est plus présente quand je joue à la jeune soumise en laisse. Je ne saurais pas vraiment l’expliquer, mais je peux vous conseiller d’essayer. Je suis sûre que vous allez adopter le rôle de la salope en laisse !

Laisser un commentaire